eBook Observabilité : analyser et comprendre les applications à l’ère du Cloud

Une révolution peut en cacher une autre. Le cloud aura mis plusieurs années avant de finir par convaincre les plus sceptiques, mais il est désormais une évidence pour la plupart des projets informatiques actuels. Dans son ombre commence à se dessiner une nouvelle tendance, plus discrète mais qui va potentiellement changer en profondeur la manière dont nous considérons l’exploitation des systèmes informatiques.

Les infrastructures informatiques d’aujourd’hui n’ont plus grand-chose à voir avec celles que nous avons connues il y a vingt ans : la montée en puissance du cloud et de l’adoption massive des containers ont transformé les usages, du développement à l’exploitation en passant par le déploiement. Un effet collatéral sous-estimé de cette transition est qu’il est devenu difficile de maintenir une supervision fiable des systèmes déployés en production, car les outils que nous utilisions jusqu’à récemment n’étaient pas conçus pour interroger des composants relativement statiques et pas pour réagir à des changements d’infrastructure rapides tels que des mouvements d’autoscaling et autres containers à la durée de vie éphémère. De plus, les applications modernes sont souvent plus complexes dans leur architecture : le modèle microservices, de plus en plus souvent adopté par les équipes de développement, impose malgré ses avantages indéniables des contraintes inédites en matière de monitoring.

Ce livre blanc présente l’observabilité comme une nouvelle approche visant à repenser les modèles et méthodes de monitoring de systèmes informatiques afin de les adapter aux paradigmes actuels, offre des perspectives d’implémentation et propose des retours d’expérience et témoignages de divers acteurs du domaine.

Co-écrit avec Google Cloud, le ebook Observabilité présente les témoignages de Jaana Dogan, Mary Koes, happn et Oui.sncf. Il sera présenté lors de l’événement Google Next le 8 octobre 2018. 

Télécharger le ebook Observabilité

Commentaires :

A lire également sur le sujet :