AWS Well Architected Framework : comment évaluer les axes d’amélioration de vos applications sur AWS

Apprendre, mesurer et adapter l’architecture de son application grâce aux bonnes pratiques  AWS, c’est l’objectif de la démarche du Well Architected Framework. Destiné aux architectes d’applications sur le Cloud AWS, le WAF vise à passer en revue l’infrastructure d’une application Cloud et à évaluer ses points d’amélioration sur 5 axes stratégiques, pour tendre vers le niveau d’excellence recommandé par AWS.

Concrètement, cette évaluation prend la forme d’un échange autour d’un questionnaire, mené par un consultant formé par AWS pour cette évaluation, dont l’objectif est de comprendre les priorités opérationnelles, l’état actuel de l’infrastructure, les améliorations souhaitées… soit l’ensemble du contexte de l’application. L’architecture de l’application est ensuite passée en revue sous l’angle des cinq piliers, cinq domaines de bonnes pratiques des architectures sur AWS :

  • Excellence opérationnelle : il s’agit des bonnes pratiques de gestion de l’infrastructure, comme l’alerting, le monitoring, le suivi de la charge…
  • Sécurité : configuration IAM, politique de comptes AWS, usage du chiffrement, security groups, etc.
  • Fiabilité : ici sont évaluées l’ensemble des actions visant à la résilience de l’application (redondance des ressources, notamment).
  • Performance : l’infrastructure est-elle dimensionnée au plus proche du besoin ? Quelles sont les règles de l’autoscalabilité ?
  • Optimisation des coûts : les services Cloud utilisés par l’application sont-ils les plus adaptés aux besoins (instances réservées et instances spot si EC2 est incontournable, profiter du ServerLess là où c’est possible, etc…).

L’analyse des réponses à ce questionnaire donne ensuite lieu à une restitution dont l’objectif est d’expliquer la note obtenue sur chaque question, de justifier l’appréciation et surtout de donner les pistes d’amélioration. Il faut souligner que le Well Architected Framework place l’exigence très haut, il représente un idéal de bonnes pratiques vers lequel il faut tendre. Une application peut bénéficier d’une “bonne” architecture, et pourtant obtenir un mauvais résultat à ce test. Le design d’une architecture sur le Cloud amène nécessairement des arbitrages, et le Well Architected Framework représente la vision d’AWS sur l’usage optimal de leurs services.

Pour bien se préparer à cette analyse, il faut comprendre que le résultat du WAF n’est destiné qu’à l’équipe en charge de l’infrastructure de l’application : il vise à donner un ensemble de guidelines et d’établir les axes d’amélioration. C’est une photographie de l’infrastructure à un instant T, et la démarche du WAF peut d’ailleurs être reproduite à intervalles réguliers dans une optique d’amélioration continue.

L’objectif du WAF est précisément de mettre en lumière les axes d’amélioration et d’identifier les correctifs à apporter. Alors, êtes-vous prêts à relever le challenge du WAF et à mesurer votre infrastructure applicative à l’aune des best practices AWS ?

Vous avez des questions sur AWS Well Architected Framework ou vous souhaitez être accompagné pour évaluer l’architecture de votre application ? Envoyez un mail à maxime.rivals@d2si.io pour toute demande.

Commentaires :

A lire également sur le sujet :