Itinéraire de consultant : un stage au sein de nos équipes chez le client

Après la success story de Mathieu, qui a rejoint D2SI en CDI à l’issue de son stage, nous vous présentons le parcours de Wacef. Comme Mathieu et d’autres stagiaires, Wacef a rejoint D2SI après son stage. Parmi les formules de stage proposées par D2SI, les stagiaires ont la possibilité de participer à un projet d’entreprise, ou mener un sujet de veille technique, mais Wacef a expérimenté une nouvelle formule centrée autour de l’expérience terrain au sein de nos équipes chez un client. Ceci, dans l’objectif de monter en compétence sur le Cloud et l’automatisation, au contact d’un projet concret. Wacef partage ici son retour d’expérience sur cette nouvelle formule.

Quelles étaient tes attentes vis-à-vis de ce stage ?

Wacef

J’ai fait un cursus systèmes, réseaux et sécurité et le Cloud était un sujet nouveau pour moi. Après avoir passé un entretien chez D2SI, j’ai commencé à creuser ce sujet et celui de l’automatisation. J’ai rejoint D2SI parce que je recherchais une entreprise pionnière sur le Cloud et je savais que j’allais être accompagné pour découvrir le sujet et pouvoir monter en compétence.

Dans quel environnement as-tu évolué ?

Au départ j’ai travaillé sur OpenStack, mais l’objectif de ma mission était d’évoluer vers le Cloud public, j’ai donc passé deux certifications AWS (Développeur et Architecte). L’avantage de cette expérience est qu’elle m’a permis de commencer sur le Cloud privé, de comprendre ses inconvénients et ce qu’apporte le Cloud public en réponse. Et la différence entre les deux est énorme, OpenStack ne propose que des services de base, et ces services couvrent à peine 10% de ce que propose AWS. Par exemple pour mettre en place de l’autoscaling sur OpenStack, c’est très long et complexe, cela demande beaucoup de travail pour arriver aux mêmes services de base que sur AWS. On se concentre alors sur l’infrastructure et la création de services, mais pas sur la création de valeur pour le métier. A mon sens, le Cloud AWS permet de se concentrer sur l’essentiel, et de générer des profits immédiatement.

Quelle était la particularité de ce stage ?

Au départ, le contenu et le sujet du stage n’étaient pas clairement définis. Je m’attendais à un stage de type recherche sur un outil ou une application comme c’est le plus souvent le cas, mais D2SI m’a proposé d’effectuer une partie du stage chez un client. Je n’avais pas un sujet spécifique, mais l’objectif était de participer à un projet réel, en mode hands on chez un client. Le rythme était de 4 jours chez le client, et une journée chez D2SI.

Comment s’est passé le démarrage de ton stage chez le client ?

Comme je ne connaissais pas encore le Cloud, je devais commencer par de l’auto-formation et la prise en charge de petites taches en parallèle. Mais j’ai appris assez rapidement, je suis monté en compétence sur les outils d’automatisation, donc j’ai été rapidement affecté à des sujets plus liés aux besoins du projet, et devenir actif à 100%. Petit à petit j’ai trouvé ma place dans l’équipe, dont je suis devenu un membre à part entière.

Comment s’est passé ton on boarding ?

J’étais aux côtés de plusieurs autres consultants de D2SI, et je travaillais régulièrement avec l’équipe devops de D2SI, en lien avec mon projet. J’ai été bien entouré, les consultants D2SI m’ont bien aidé à progresser sur le plan technique, mais surtout sur le plan humain : comment se comporter chez le client, dans une mission, ce qu’il faut faire ou ne pas faire… Ces conseils, hors du champ technique, m’ont vraiment beaucoup aidé. Cela m’a aidé à comprendre les interactions avec les autres équipes, comment se comporter en réunion… Sur un point plus technique, j’ai aussi travaillé avec Mehdi sur Vault, il m’a donné des conseils pour protéger les informations sensibles.

Quel était le programme de ta journée hebdomadaire chez D2SI ?

Cette journée était consacrée à la veille, l’auto formation et la préparation des certifications AWS. J’en profitais pour creuser les sujets techniques avec les autres consultants. Cette journée était moins intense que le reste de la semaine, je me formais sur les sujets nécessaires à ma mission, tout en préparant les certifications. J’ai travaillé avec beaucoup d’outils que je connaissais pas, comme Terraform, Ansible, et Gitlab principalement. J’ai pu aussi découvrir RabbitMQ, Consul…

Qu’as-tu appris sur ces outils d’automatisation ?

En dehors de l’aspect technique sur les outils et leur utilisation, j’ai appris qu’ils peuvent interagir entre eux pour former tout un écosystème automatisé. Prenons comme exemple la plateforme Cloud que nous avons déployée, avec le niveau d’automatisation qui est en place il est possible de supprimer toute la plateforme et de tout recréer en une heure. L’automatisation permet d’économiser énormément de temps et d’efforts.

Et AWS ?

Vers la fin du stage, nous avons déployé un RabbitMQ sur un VPC AWS, mais dans l’ensemble j’ai peu travaillé sur AWS dans le cadre de ma mission en dehors de la préparation des certifications, j’ai juste mis en place que j’ai déjà fait sur OpenStack. J’ai beaucoup échangé avec les équipes sur ce sujet, mais j’ai fait peu de manipulations.

Quel est ton retour sur cette formule de stage ?

C’est une expérience très réussie, et je pense que cette formule est la meilleure qu’on puisse proposer. J’ai beaucoup appris, j’ai pu découvrir les mêmes outils d’automatisation que les autre stagiaires, mais dans un contexte réel, avec de vraies contraintes. C’est à mon avis une expérience à renouveler car elle permet de vraiment former les consultants et d’apporter beaucoup de valeur ajoutée. Par rapport aux autre stagiaires chez D2SI, je pense qu’ils ont évolué plus vite que moi sur la partie technique, mais de mon côté j’ai acquis plus d’expérience terrain, la connaissance du client et de la gestion de projets. Au final, le stage a largement dépassé mes attentes et j’ai appris plus que ce que je n’imaginais.

Commentaires :

A lire également sur le sujet :