Cloud Sharing Days : Engie accélère sur le Cloud

Dès 2015, Engie a adopté une stratégie Cloud first, et a depuis déployé des applications majeures dans le Cloud, comme la production des portails particuliers en France, ou la supervision technique de son parc éolien au niveau mondial. Aujourd’hui Engie entre dans une phase d’accélération qui se traduit par un ambitieux programme de sensibilisation et de formation pour porter la transformation Cloud à l’échelle de l’entreprise et pour chacun de ses métiers. Nous vous proposons un retour sur la première des « Cloud Sharing Days », qui a donné le coup d’envoi de ce programme d’accélération.

Une stratégie Cloud First

Comme l’explique Mickaël Nestout, Directeur Cloud & Datacenter Engie IT :

Si ce sont les besoins de disponibilité et de scalabilité d’infrastructure qui ont été les drivers du passage sur le Cloud, le Cloud a également prouvé sa valeur ajoutée sur d’autres sujets. A coût égal, nous pouvons maintenant mettre à disposition plus d’environnements, et cela nous permet de proposer plus de services et d’innovation.

Pour aborder cette phase d’accélération sur le Cloud, Engie souhaite donc capitaliser sur l’expérience acquise ces deux dernières années, afin de faire évoluer son mode de fonctionnement, et essaimer plus largement l’usage du Cloud au sein des business units.

Sensibiliser et former sur le Cloud

François Dumont

Pour lancer la première journée Cloud Sharing Days, qui a rassemblé 80 participants, François Dumont, Directeur Général Adjoint Engie IT, a présenté le Cloud, son intérêt stratégique pour Engie, et sa dimension de game changer pour l’ensemble de l’entreprise :

Le Cloud est un nouveau paradigme qui change les règles du jeu, notamment d’achat, de conception, de réalisation et d’exploitation des plateformes. Il transforme tous les métiers.

Engie accélère sur le Cloud public, et souhaite embarquer l’ensemble de ses collaborateurs dans cette transformation afin d’offrir plus de nouveaux services et plus de digital à ses clients.

Commencer le voyage vers le Cloud suppose de poser un vocabulaire commun et d’établir clairement ce qu’est le Cloud, au delà des buzzwords. Christine Ebadi et Adrien Houiller (D2SI) citent le NIST, qui définit le Cloud comme « une mutualisation de ressources, consommées directement sous forme de services ». Les bénéfices sont nombreux : rapidité, self service, élasticité, paiement à l’usage, résilience, sécurité… Mais pour en tirer pleinement parti, l’entreprise doit répondre aux enjeux de transformation posés par le Cloud, et passer à un modèle plus agile, décentralisé, avec des équipes travaillant en mode DevOps.

Pour concevoir des infrastructures Cloud efficaces, les équipes doivent en effet réunir des compétences multiples (réseau, sécurité, stockage, etc.), qui auparavant étaient organisées en silos. Passer sur le Cloud est un challenge qui fait appel à l’intelligence collective, et suppose la création de communautés fortes.

Ivan Sigg

Pour illustrer ces enjeux de transformation et d’intelligence collective, Ivan Sigg, peintre, illustrateur et romancier, a ensuite proposé un atelier créatif et collectif. Pour plus de détails sur cet atelier, consultez le retour d’Ivan sur un atelier similaire animé dans le cadre du DevOps Day BPCE.

Les retours d’expérience Cloud Engie IT

Les Cloud Sharing Days, ce sont aussi des retours d’expérience concrets comme celui de Didier Morhain, Ingénieur Cloud & DevOps Engie IT, sur la mise en place d’une plateforme d’hébergement Web dans le Cloud. Un objectif atteint en seulement deux semaines, grâce à la mise en place d’une “One Cloud Team” et des best practices Docker et CI/CD. Et parmi les projets menés sur le Cloud, citons également l’implémentation de Sap Hana dans le Cloud AWS pour le projet Common Finance, une application concernant toutes les entités du groupe. Ces projets ont permis d’éprouver les bénéfices du Cloud :

  • Optimisation time to market
  • Meilleure efficacité des équipes opérationnelles par la performance des outils
  • Transparence des coûts
  • Possibilité de tester ses idées en temps réel
  • Amélioration de l’expérience client
  • Mutualisation des ressources
  • Simplification du travail des équipes informatiques et opérationnelles
Didier Morhain
Les technologies utilisées sur les projets Engie IT

Comment passer à l’échelle sur le Cloud ?

S’il est établi pour tous les participants que le Cloud est la nouvelle norme, la question du passage à l’échelle se pose : comment changer de modèle IT, comment embarquer l’ensemble des collaborateurs dans la transformation Cloud ? Comme l’explique Mickaël Nestout :

Engie a fait le choix d’un modèle d’organisation hybride, avec des équipes en mode DevOps, et des équipes organisées de façon traditionnelle pour créer des passerelles entre les modèles de fonctionnement. Cette organisation hybride a été l’un des éléments de réussite de la première phase de l’initiative Cloud. Elle permet en outre de donner à tous ceux qui le souhaitent l’opportunité d’évoluer sur des métiers à forte valeur ajoutée et de passer au modèle DevOps.

Annie Mendy, Séverine Duhamel et Patrick Fulop

Patrick Fulop et Séverine Duhamel, managers de lignes de service Engie IT, et Annie Mendy, responsable formation Engie IT, ont ainsi décliné les détails du Cloud Journey proposé, avec un programme en trois étapes : découverte, adoption, maîtrise. Le programme de formation prévoit notamment des parcours différenciés selon que l’on soit un expert technique, manager, ou issu d’une fonction non technique. Ce programme d’accélération a plusieurs objectifs : favoriser l’adoption du Cloud par les business units, accélérer la transformation, et assurer la sécurité des opérations sur le Cloud.

Plusieurs autres sessions des Cloud Sharing Days, point de départ de ce voyage dans le Cloud, sont prévues à Paris et à Bruxelles, avant de passer à l’étape suivante de cet ambitieux programme.

Commentaires :

A lire également sur le sujet :