Comment pirater l’entretien technique chez d2si

Temps de lecture : 5 minutes

Je fais régulièrement passer des entretiens techniques pour recruter des nouveaux collaborateurs D2SI, et mon format est assez statique. Aujourd’hui dans un souci de partage open-source, je vous détaille les secrets de ma grille d’évaluation… ce qui pourra vous être utile si vous passez votre entretien technique avec moi.

Comme tous les logiciels open source, si vous trouvez des failles, nous apprécions que vous nous les communiquiez mais vous êtes libres de les garder pour vous afin de pirater mon entretien. En outre, les failles présentes dans cet article seront probablement corrigées le jour où vous vous présenterez devant moi.

D2SI est une société un peu à part et ses entretiens aussi. Néanmoins, les miens sont assez formels. Ne soyez pas étonnés que je vous vouvoie, je ne peux pas m’en empêcher. Cela m’apporte la distance nécessaire à l’exercice. Lorsque vous serez recrutés, le tutoiement arrivera immédiatement mais tant que vous êtes sur le banc de test, je n’arriverai pas à vous tutoyer. Je suis comme ça, certains à D2SI tutoient leur candidat en entretien, pas moi.

Ce que je recherche chez un candidat

Chez un candidat en société de service, la qualité la plus importante pour moi est la capacité de conseil. Vous ne savez peut être pas répondre aux questions que je vais poser, mais demandez-moi pourquoi je les pose. Inversez l’entretien. Mon métier au quotidien est composé à 90% de questions et 10% de réalisation et je joue ici le rôle du client.

Pour aider un client il faut comprendre, pour comprendre il faut questionner. Je vous poserai des questions un peu vagues comme « mon application est lente, que faire ? » Essayez de comprendre pourquoi avant de me dire quoi faire.

Ce qui est important pour plus tard

La deuxième qualité du consultant c’est l’apprentissage. J’attends que vous soyez en mesure d’assimiler ce que je dis. Toujours, il y aura un moment où vous ne répondrez pas et je donnerai la réponse. Cela n’est pas altruiste. Dans 15 minutes je vous poserai une question en rapport avec avec la réponse que j’ai donnée pour voir si vous m’avez écouté et si vous avez compris sans dire « oui oui » pour me faire plaisir. Il faudra réutiliser ma réponse donnée tantôt pour analyser ce nouveau problème.

L’humilité

Soyons clairs, je ne suis pas le meilleur informaticien du monde et vous non plus. Vous savez certainement des choses que j’ignore, mais si vous ne savez pas des choses sur lesquelles je vous interroge, dites moi que vous ne savez pas. Vraiment. Moi ça m’arrange, car je peux vous donner la réponse et jouer avec (cf précédemment). Rien ne m’énerve plus qu’une personne qui invente avec un air sûr de lui. Si vous hésitez, dites moi que vous n’êtes pas sûr mais ne racontez pas des salades comme si c’était la vérité : je connais les réponses à mes questions, vous savez.

Le partage

Parfois, je vais vous dire que je ne connais pas une technologie qui est sur votre CV et je vais vous demander de me l’expliquer. Peut être qu’en vrai je sais parfaitement ce que c’est. Dans tous les cas, on est toujours en entretien et je juge votre capacité à expliquer quelque chose à un noob. Comme écrit précédemment, vous savez certainement des choses que j’ignore, et pour le collectif il faut que vous puissiez les transmettre.

La technique

Alors ouais, j’évalue un peu la technique en entretien technique 😉

La difficulté technique va être variable en fonction des profils que je rencontre. J’attends de quelqu’un qui a fait du C de comprendre le fonctionnement en mémoire et écrire du code facilement. J’attends de quelqu’un qui a fait des langages objet de savoir me décrire des structures qui sont dans la librairie standard et réfléchir de manière objet. J’attends des personnes qui ont eu une base de données relationnelle dans leur vie de m’expliquer un index et ce qu’est un plan d’exécution. J’ai plein de questions sur d’autres thèmes, mais je ne vais pas toutes les détailler car elles changent souvent.

Sur le cloud, si vous n’êtes pas certifiés, je n’attends rien, à part me décrire certains services de base et la philosophie AWS. Mon cours sur OpenClassrooms vous aiguillera (lien)

Si vous êtes certifiés, je poserai 1 ou 2 questions type certification mais cela ne m’intéresse pas : AWS vous a déjà évalué la dessus. Cela m’intéresse de savoir si vous avez compris le pourquoi. Il y aura des questions sur pourquoi il y a le nom de la région dans les URL des endpoints par exemple.

CV et magie d’Internet

Un dernier conseil : allégez votre CV, parce que je l’aurai lu et j’aurai creusé les sujets que je connais moins et que vous avez mis dedans avant de vous voir. Si je vous piège sur un sujet que j’ai compris en 10 minutes sur internet, il ne mérite pas d’être sur votre CV comme une compétence mise en avant. Un CV plus court vous permet d’orienter mes questions sur des thèmes que vous désirez, car j’évalue d’abord ce que la personne présente.

Épilogue

Vous savez désormais pirater les entretiens technique que je dirige. Sachez néanmoins que je ne suis pas seul et que d’autres personnes ont des techniques différentes.

Quel est le rôle de l’entretien technique au final ? Pour moi c’est assez simple : reproduire et multiplier. En entretien nous cherchons des personnes capables de porter la société vers le futur tout en assimilant nos valeurs. C’est la raison pour laquelle je change souvent mes questions, car elles évoluent en fonction de l’entreprise.

Commentaires :

A lire également sur le sujet :